Une histoire politique, artistique et culturelle de la France moderne

La Troisième République 1870-1940 - II

Jeudi 10 juin 2021

La conquête de l'Algérie

Morel Fatio, L'Attaque d'Alger par la mer, 1837, commandée par Louis Philippe

Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon.

En juin 1830, une importante flotte française composée de 37 000 hommes débarque à Siddi Ferruch, sur la côte algérienne, à 27 kilomètres de la ville d'Alger. Cet événement a ouvert le chapitre franco-algérien de l'histoire des deux pays. La conquête puis la colonisation de l'Algérie ont soulevé un certain nombre de questions éthiques, philosophiques et tactiques. Cette période a coïncidé avec un certain nombre de changements de régime en France et, par conséquent, chaque nouvelle administration a eu sa propre marque de règles à imposer.

 

La conférence portera sur ces événements de 1830 à la fin du XIXe siècle. Durant ces premières années du règne de Louis Philippe, la conquête de l'Algérie a été lente et difficile, mais les batailles sont restées dans les mémoires, grâce à des artistes tels que Horace Vernet, comme de glorieuses victoires. En effet, les "victoires" ont été exposées dans les galeries du musée d'histoire du château de Versailles, récemment inauguré, comme un outil d'unité nationale. Napoléon III a désigné l'Algérie comme son royaume arabe ; il était à la fois l'empereur des Arabes et l'empereur des Français. Cet idéal se reflète dans les Bureaux arabes dont le but est de considérer les Arabes "non pas comme des ennemis qu'il faut détruire, mais comme des hommes qu'il faut convaincre". Cette attitude contrastait fortement avec celle des colons, qui cherchaient avant tout à prendre possession des terres des Algériens et à repeupler le pays. Avec l'avènement de la Troisième République, compte tenu de la perte de l'Alsace-Lorraine, le maintien de l'Algérie française devient un devoir essentiel pour tous les républicains patriotes.

 

La relation entre la France et l'Algérie est un champ de mémoire alambiqué et compliqué. Les historiens des deux rives ont encore beaucoup de travail à faire pour l'achever. Cette conférence aura pour but de poser les premières pierres de cet édifice.

Horace Vernet, Bataille d’Isly, 14 août 1844, 1846

Château de Versailles

Portrait d'Abd El-Kader par Marie Eléonore Godefroid, peint entre 1830-1844